AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Terada Shigeru no CHOUNESS. *SBAF*

Aller en bas 
AuteurMessage
Terada Shigeru
Première Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 107
Age : 25
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Terada Shigeru no CHOUNESS. *SBAF*   Mar 3 Fév - 0:52

AS : Désolée...^^" Le présento ne tenait pas en un seul message.

    I. Identité
    Like a Star @ heaven Nom : Terada
    Like a Star @ heaven Prénom : Shigeru
    Like a Star @ heaven Sexe : Masculin
    Like a Star @ heaven Âge : Encore 15 ans. Il est de fin d'année...
    Like a Star @ heaven Année : Première
    Like a Star @ heaven Matière Favorite : Les sciences, naturelles comme physiques ou technologiques
    Like a Star @ heaven Matière Détestée : L'éducation physique
    Like a Star @ heaven Votre Établissement? : Ouran 'da.
    Like a Star @ heaven Membre d'un Cercle? Nai.
    Like a Star @ heaven Membre du Cercle d'Hôte? Itou nai.
    Like a Star @ heaven Client(e) Du Cercle d'Hôte? Itou nai.

    II. Histoire&Description
    Like a Star @ heaven Histoire : (Un petit papillon sorti de son cocon...)
    "Cher Oniichan,

    À l'heure où je t'écris tu viens sans doute d'arriver dans ta nouvelle école. Mais comme ça fait quand même presque un mois que tu vivais en ville dans l'appartement de semaine de Papa ('pour t'habituer' m'explique toujours Maman, même si je ne vois toujours pas vraiment l'utilité), je t'écris déjà. Enfin on t'écrit. Tu t'imagines que les filles sont toutes à surveiller derrière moi et qu'elles me dictent plein de trucs en même temps. C'est pénible, mais j'ai au moins la chance de tenir la plume, Rumiko écrit tellement bien que tout le monde était sûr que ce serait elle qui te l'écrirait, cette lettre. Elle a une si jolie écriture... Mais Maman a dit qu'on devrait changer un peu et comme c'est moi la plus jeune, c'est moi qui écrit. Voilà. Fuifui n'était pas contente du tout. Tu penses bien que tu lui manques beaucoup... Vous jouez tellement ensemble d'habitude, elle se sent seule maintenant. Ça fait déjà un mois que tu es parti après tout.

    Un mois ça fait beaucoup. Tu as dû te sentir bien seul dans cet appartement tout petit, toi qui a toujours vécu dans la grande maison avec moi, Maman et les quatre autres. Sans compter qu'au moins, chez nous, c'est la campagne. Ça a dû te sembler bien triste, la ville... J'écris, j'écris et je réfléchis en même temps, et finalement je crois que je comprends mieux ce que Maman voulait dire par 't'habituer'. Je me contredis vite, mais maintenant que j'y pense, c'est bien vrai que tu n'as jamais été aussi loin de la maison aussi longtemps. Même l'école et le collège c'était près. Dommage que tu n'aies pas pu étudier à la maison comme Risa... Le lycée de Kazuko, je n'en parle même pas, tu sais bien comme elle a détesté y étudier. Il y a chez ces lambda un laxisme affligeant... Dis-toi que t'as échappé au pire. Mais quand même. Moi, je n'ai pas encore ce problème-là, et Fuifui non plus... (Même si pour elle ça ne va pas tarder non plus.) Même Rumiko, d'ailleurs, vu qu'elle fait une école d'art et que ce n'est pas loin. Évidemment, ça, ce n'est pas pareil.

    Les filles vont bien. Enfin, c'est vite dit, me crient-elles toutes derrière. Elles vont t'inquiéter avec leurs bêtises. Mais comme elles continuent à me crier dessus je n'efface pas. Fuifui me fait écrire encore une fois que tu lui manques beaucoup, beaucoup, beaucoup. Risa ajoute dans son dos qu'elle manque de vocabulaire, décidément. Elle, elle n'a pas changé, en un mois, tu penses, elle est toujours aussi bavarde pour ne rien dire. (Je cache la phrase avec mon bras sinon elle va me tuer.) En ce moment, elle parle de faire une fugue. C'est à cause d'un truc en rapport avec la blondeur de ses cheveux je crois. Mais personne n'y croit beaucoup : chacune ici est tellement habituée à notre petite vie facile et si agréable dans la grande maison qu'elle pourrait jamais s'en passer une seconde. Rumiko fait toujours d'aussi jolies choses, même si je ne comprends pas toujours tout à tous ses trucs artistiques. Tiens, à propos d'elle, tu n'aurais pas emporté dans tes bagages le portrait qu'elle a fait de toi et que tu gardais dans ta chambre? On ne le trouve plus. Kazuko et son mari sont passés à la maison l'autre jour. Ça nous a fait très plaisir vu qu'on ne les voit pas souvent depuis qu'elle a quitté la maison, ils sont loin après tout. Ou plutôt, nous, on est loin. On est loin de tout... On est bien là où on est, mais quand on se dit que c'est parce qu'on est loin de tout que t'es parti, ça fait mal au coeur, un peu, quand même. Moi, je regrette que tu sois parti aussi, bien sûr. Maintenant, il me manque quelqu'un à la maison pour m'aider à répéter avec les rôles masculins en théâtre. Entre nous, t'as jamais été très doué, mais bon, au moins t'étais là... Tu te rappelles la fois où tu es parti en courant de scène pendant une représentation avec le club de théâtre de l'école parce que tu devais faire pipi? Tu remplaçais quelqu'un, tu te rappelles? Tu n'es plus jamais remonté sur scène depuis, si je me souviens bien...

    Au collège, les profs qui t'ont eu avant moi disent que je rêvasse moins que toi. Tu crois? Dis, c'est vrai ce qu'ils racontent sur toi? Que tu demandais quand vous alliez en excursion si tu pouvais apporter ton filet à papillons, au cas où... Je me fais moins brutaliser aussi. Mais il faut dire que personne dans la famille ne s'est fait autant brutaliser que toi par les autres enfants, surtout de l'école primaire. (D'ailleurs, je vois même pas pourquoi ils te brutalisaient, ils étaient tous aussi riches que nous, pour le prix que ça coûte de s'inscrire dans cette école, alors c'était même pas de la 'jalousie' comme disent tout le temps les adultes... C'est débile.) À propos de ça, je te le répète, je ne comprends toujours pas pourquoi tu n'en avais pas parlé à Papa et Maman. Mais comme j'ai promis de ne rien dire, je me tais... Par contre, mes notes restent moins bonnes que les tiennes. Comment tu faisais? C'est dur... Je commence à comprendre pourquoi tu te plaignais si souvent que Papa et Maman fassent pas assez attention à tes notes. En même, je crois que ça leur semblait tellement banal que tu ramènes des bulletins sans tache à la maison... Tu me diras, ce n'est pas une raison non plus.

    J'ai de meilleurs résultats en sport que toi, comme d'habitude. Mais comme j'en avais assez de ce club minable par lequel on est tous passé, dans lequel les salles étaient chauffées de façon douteuse, où les ballons étaient râpés et où les chasubles étaient d'une puanteur douteuse, Maman m'a inscrite dans un nouveau club. Elle en avait déjà un peu parlé avec Papa avant ton départ. C'est à peu près deux fois plus cher par mois que je précédent, mais franchement, pour ce que c'est, ça vaut le coup : ça n'a rien à voir! Toutes les filles sont super-jalouses de moi, évidemment. J'aurais aimé que tu voies ça, même toi qui n'aimes pas le sport, car je sais que tu es même capable d'en sourire, même toi, comme le jour où tu es arrivé dixième au marathon de l'école primaire ou que tu as frappé la balle au baseball pour la première et unique fois, tu te souviens? Évidemment que tu te souviens, je ne sais même pas pourquoi je te pose la question. Excuse-moi de tellement rebattre le passé dans cette lettre, mais bon, comme c'est la première fois que tu pars de la maison, ça me fait tout drôle, et je ne peux pas m'empêcher de penser à tout ce genre de choses que je vais rater désormais venant de toi. J'arrête sinon je sens que Fuifui va pleurer. Je te jure, elle qui sourit tout le temps, on ne l'a jamais vue dans un état pareil.

    Comment va Papa? Vu qu'il reste à l'appartement même le week-end, pour s'occuper de toi, maintenant, on ne l'a pas vu depuis longtemps non plus... Il n'est pas trop fatigué par son travail? Je ne m'inquiète pas pour la réussite, Risa me fait la remarque par-derrière, non, je ne m'inquiète pas... Rumiko ajoute que de toutes façons il n'y a pas à s'inquiéter, que ça fait des générations que l'entreprise familiale est en avance sur son temps et qu'elle a toujours fait fortune avec les industries de pointe, que c'est une valeur sûre... C'est idiot, tu sais tout ça. Elles commencent à radoter... Et voilà, elles me crient encore dessus. Bref. À ce propos, on compte sur toi, d'accord? Travaille bien au lycée pour faire de brillantes études après et devenir le digne héritier de Papa! Enfin, on ne s'inquiète pas trop, mais c'est histoire de te mettre un peu plus la pression, juste pour de rire, Oniichan! Garde courage... Et nous, on fera de notre mieux pour devenir de bonnes épouses, de bonnes mères de famille et de bonnes ménagères distinguées! Et voilà Risa et Rumiko qui protestent derrière sur la 'mysoginie' (comment ça s'écrit?) de la famille... N'importe-quoi. Elles voient le mal partout, elles. Depuis quand on vit dans le passé? Toute notre fortune se base sur l'avenir, plutôt... C'est vrai, dis, Oniichan, que les filles deviennent bêtes à force de grandir? Est-ce que je vais devenir comme elles?

    Bon, elles crient encore, alors je vais m'arrêter là et conclure cette lettre. Je te souhaite bonne chance. Maman et les filles disent toutes qu'elles t'embrassent (Fuifui la première). On espère toutes que ça va aller. Ne pleure pas trop, tu as déjà assez pleuré quand tu est parti... On t'écrira souvent! On promet toutes!

    Chiiko.

    PS : Ne t'inquiète pas pour ta collection de papillons. Fuifui a dit qu'elle en prendrait grand-soin, et elle s'en occupe avec sérieux tous les jours. Elle est entre de bonnes mains!"


Dernière édition par Terada Shigeru le Mar 3 Fév - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-school.actifforum.com
Terada Shigeru
Première Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 107
Age : 25
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Terada Shigeru no CHOUNESS. *SBAF*   Mar 3 Fév - 0:53

    Like a Star @ heaven Physique : Dans le visage de Shigeru, tout est rond : la forme, son nez, ses grosses lunettes —on ne le voit jamais sans—, etc. Ajoutez à ça une bouche dynamique dont la taille se module en fonction des expressions : sourire en croissant de lune ou étonnement du poisson rouge, c'est un personnage très expressif qui fait tout transparaître en exagéré. Si la forme de la tête de Shigeru pourrait suggérer un corps un peu enveloppé, il n'en est rien, puisque ce dernier est en fait plutôt maigrichon, presque un peu déformé par endroits à cause de ses grandes mains et ses grands pieds. Intello et souffre-douleur type par son physique, aucun muscle apparent, c'est un garçon sans aucune virilité apparente, ce qui ferait presque pitié. On le voit toujours avec une casquette rouge à oreillettes et antennes —futuriste, un petit truc qu'il hérite des aspects du métier de son paternel—, un T-shirt à doubles manches, les longues oranges et les courtes vertes et une "vis" sur chaque épaule, un short dont une sorte de caleçon noir dépasse toujours un peu au niveau des jambes et des grosses pompes moches. Il semble ne pas varier beaucoup. En dessous de sa casquette, ses cheveux, pour parfaire sa laideur, sont gris et ras, une vraie horreur d'une couleur flippante. D'ailleurs, il garde sa casquette parce qu'il a honte de son crâne rasé, et pourtant, il ne laisse jamais pousser davantage ses cheveux, dans un étrange paradoxe, par habitude. Quant à ses yeux, sous ses lunettes, ils sont d'un brun difficilement sondable tant ils sont minuscules —les lunettes faisant effet de loupe au demeurant—. Enfin, chose flagrante, Shigeru est extrèmement petit, et semble avoir un certain retard de croissance : à quinze ans, il ne dépasse pas le mètre quarante, et n'a toujours pas mué, ce qui rend une impression plutôt étrange. De constitution faible, il tombe assez souvent malade.

    Like a Star @ heaven Caractère : Étrange contradiction, Shigeru est tout autant passionné par la nature que par les nouvelles technologies, ce qui est étonnant sachant la tendance qu'on a à opposer ces deux domaines. C'est pour cela qu'il aime beaucoup la technologie mais aussi la biologie Il aime observer les insectes, en particulier les papillons pour lesquels il a une affection toute particulière et dont il dit aimer l'odeur, les fleurs, les arbres et tout ce qu'il voyait régulièrement chez lui avant de quitter sa maison à la campagne. Néanmoins, personne ne pourrait se douter qu'il a de tels intérêts en voyant sa tenue... Ou en sachant qu'il aime aussi, de temps en temps, à inventer des petites machines absolument inutiles et au fonctionnement très relatif, mais malgré tout étonnantes pour un enfant de son âge... Car Shigeru est bien resté un enfant, on ne peut pas vraiment parler d'"adolescent"... Il se comporte toujours comme un gamin, avec des goûts de gamin et une mentalité de gamin, ce qui, il faut être honnête, correspond bien à son physique. Il est doté d'une imagination débordante, plutôt enjoué et énergique, et très curieux. Peu athlétique, Shigeru déteste le sport et toute activité mêlant brutalité et stupidité : il est lui-même également faible, physiquement comme on le sait mais aussi moralement, et se fait souvent brutaliser par les gens qui aiment la cogne sans oser se défendre, ou bien tombe en pâmoison lorsqu'il est effrayé, ce qui arrive aussi assez souvent, car c'est quelqu'un de très impressionnable. Shigeru est très bon élève et obtient toujours d'excellents résultats en cours malgré un tempérament plutôt rêveur ; cependant, cela ne fait pas de lui quelqu'un de spécialement intelligent : il a des méninges et de la mémoire, c'est sûr, mais il est loin d'être très futé, et, naïf, il se laisse aisément embobiner. Notons aussi qu'il est honnête, parfois un peu trop, et que quand on lui pose une question il ne peut pas s'empêcher de dire toute la vérité d'un bout à l'autre. Bien qu'il soit un garçon, comme il a toujours vécu avec sa mère et ses cinq soeurs, c'est plutôt le contact féminin qui est banalisé pour lui ; et, étrangement, il a parfois des goûts d'une délicatesse presque "féminine", même si je n'aime pas tomber dans le stéréotype et qu'en plus ça n'a rien à voir. Il préfère par exemple le lait fraise à un soda, les petites biscottes à de la brioche pleine de beurre ou de pâte à tartiner quelconque, les histoires sentimentales ou d'amitié plutôt que des aventures pleines d'action, qu'il finit en général par trouver trop violentes... Très peu habitué au contact extérieur avec la civilisation parce qu'élevé dans un petit cocon familial jusqu'à sa sortie du nid pour aller étudier à Ouran, il est timide et introverti ; ainsi, bien qu'il ait reçu une excellente éducation et qu'il connaisse jusqu'aux meilleures manières, il ne sait jamais comment réagir quand il se trouve seul en face de quelqu'un d'inconnu, et ne sort pas en général les bonnes phrases aux bons moments. Tiens, oui, Shigeru est maladroit aussi, maladroit autant physiquement, car il est très gauche, que moralement. Verbalement parlant, là aussi, il y a cas d'étrange contradiction, car il est tout autant capable de propos presque veillauds comme "Bonté divine!" ou "Je vous suis extrèmement obligé" ou autres phrases du genre, mais également parfois de grossièretés quand il est énervé, gamines ou pas.

    III. Autres
    Like a Star @ heaven Code : Ok By Kim'.

    IV. Vous
    Like a Star @ heaven Pseudo : Appelez-moi Sacchan AKHTS.^^ AKHTS se prononce "A-kha-tês", si tant est qu'un jour vous ayez l'occasion de le prononcer.
    Like a Star @ heaven Âge : 15 balais.
    Like a Star @ heaven Multi-Comptes : Nai! Nada, j'veux dire.
    Like a Star @ heaven Votre impression sur le forum :
    Like a Star @ heaven Quelque chose à améliorer? A ajouter?
    Like a Star @ heaven Comment avez-vous connu le forum? Je viens de ML!?, un fow RPG sur lequel sont également une certaine Dieue (XD) et de Sa-chan, ou Marie-Alexandra Cheaster. Comme cette dernière a fait de la pub sur ce même fow RPG, et que je crache pas sur un peu de RP en plus, le phoque au criterium fou débarque chez vous!^^ TREMBLAY! *SBAF*


PS : Hau... À peine arrivée je dérange... Mais en tentant de m'inscrire une première fois j'ai eu la mauvaise idée d'utiliser une adresse que j'avais délaissée ces derniers temps, pour me rendre compte avec mauvaise surprise qu'elle avait été désactivée et que je n'avais pas reçu le mail d'activation pour entrer sur les forums... Résultat, j'ai dû renouveler mon inscription.^^" Mais du coup, quelque part, il est possible que j'ai laissé traîner dans l'administration, dans les utilisateurs non activés, un compte à présent inutile, nommé 'Kumai Shigeru'...^^" Merci de ne pas vous soucier de ce compte tout du moins, le supprimer si c'est possible.^^" Je suis vraiment désolée...^^""" Ça m'apprendra, et c'est pas génial comme arrivée... Vraiment désolée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahora-school.actifforum.com
Kimi Asakura
Admin-Première Année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2199
Localisation : >> In The Country Of Nightmares >>
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Terada Shigeru no CHOUNESS. *SBAF*   Mar 3 Fév - 20:07

Superbe Présentation **... J'ai adoré ton style d'écrire l'histoire =)) M'enfin, pour l'autre compte, c'est pas grave =)) Ça m'arrive parfois à moi aussi ^^ Bon bah sinon, rien à dire, validé! Amuse toi bien ^^

_________________

    " On n'est jamais mieux servi que par soi-même "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourangakuen.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terada Shigeru no CHOUNESS. *SBAF*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Terada Shigeru no CHOUNESS. *SBAF*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Massacre ~~ (Gentils,Méchant,Lilith,Vita,Tamao VIP! *SBAF*)
» Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille ~ -Sbaf-
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Attention, ici se ballade un PRÉD... *SBAF* [Saah (+..?)]
» DAREN BADER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ouran Gakuen :: Présentation :: Fiches Validées-
Sauter vers: